24 fév: Séminaire « Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques » (EHESS)

Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques

  • Élizabeth Clairechargée de recherche au CNRS ( CRH )
  • Béatrice Delaurentimaîtresse de conférences de l’EHESS ( CRH-GAS )Cet enseignant est référent pour cette UE
  • Roberto Pomamaître de conférences à l’Université Paris-Est/Créteil Val-de-Marne (TH) ( Hors EHESS )
  • Koen Vermeirchargé de recherche au CNRS ( Hors EHESS )

La notion d’imagination est aujourd’hui considérée comme un objet d’étude à part entière, après avoir longtemps été discréditée par la recherche scientifique. Néanmoins, dans la littérature moderne et contemporaine, l’imagination est généralement présentée de manière négative, comme une faculté mentale susceptible de provoquer l’erreur, l’illusion ou le péché. Nous voudrions aller à l’encontre de cette conception en étudiant une tradition intellectuelle et pratique alternative et méconnue : depuis les XIIe-XIIIe siècles jusqu’au début du XIXe siècle, des penseurs et des praticiens appartenant à des diverses disciplines, s’exprimant depuis des positions institutionnelles variées, ont soutenu l’idée que l’imagination possède de grands pouvoirs.

Comme les années précédentes, le séminaire fonctionnera autour de ces textes à la manière d’un atelier, et s’attachera à mettre en œuvre un travail collectif de discussion, d’analyse et de confrontation des sources sur la longue durée.

Vendredi 24 février :

  • 13h-15h : Guido Giglioni (Londres, Warburg Institute) : « Le pouvoir de l’imagination dans le Marteau contre les sorcières »
  • 15h-17h : Béatrice Delaurenti (EHESS) : « Le pouvoir de l’imagination à distance : réception et transformations de la doctrine d’Avicenne sur la fascination »

Vendredi de 13 h à 17 h (salle 6, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 27 janvier, 24 février, 24 mars et 12 mai 2017