22-23 Novembre: Colloque en hommage à Djamel-E. Kouloughli

Récemment disparu, Djamel-E. Kouloughli était linguiste et directeur de recherches au CNRS. Il a particulièrement contribué à la connaissance de la grammaire, de la métrique et de la poétique arabes.

Le Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques
UMR 7597 Université Paris Diderot, CNRS, Université Sorbonne Nouvelle présente un colloque en son honneur:
22-23 novembre, 9h30 – 18h
Université Paris Diderot
Bât. Halle aux Farines,
hall C, 4e étage, salle 418
Contact :sylvie.archaimbault@linguist.univ-paris-diderot.fr 
+ d’info : http://htl.linguist.univ-paris-diderot.fr/kouloughli.htm 

Programme:

Vendredi 22 novembre 2013

09.30    Accueil des participants (café)

10.00    Sylvie ARCHAIMBAULT (CNRS-Paris Diderot, laboratoire HTL) : « Djamel-Eddine Kouloughli, portrait seul et en groupe »

10.30    Antoine CULIOLI (Université Paris Diderot) : Intervenant pressenti

11.00    Sylvain AUROUX (CNRS-Paris Diderot, laboratoire HTL) : « Un philosophe sceptique »

11.30    François JACQUESSON (CNRS, laboratoire LACITO) : « Frères humains … »

Déjeuner

Études arabes
14.00     Georges BOHAS (ENS Lyon, laboratoire ICAR) : « Une collaboration interrompue »

14.30    Jean-Patrick GUILLAUME (Univ. Sorbonne Nouvelle, laboratoire HTL) : « Al-Jurjânî, lafz, ma’nā : à propos d’une découverte majeure de D. Kouloughli » 

15.00    Sophia BÖRNESJÖ (Université d’Aix Marseille) : « Hommage à Djamel Kouloughli, grand humaniste »

15.30    Giuliano LANCIONI (Université Roma 3) : « Histoire de la linguistique et linguistique computationnelle : ce que Djamel Kouloughli m’a appris »

16.00    Pause

Controverse autour de l’islamophobie savante

16.30      Irène ROSIER-CATACH (CNRS-Paris Diderot, EPHE, laboratoire HTL) : « Combats contre l’essentialisme » 

17.00    Pascal CROZET (CNRS, laboratoire SPHERE) : « La figure de Renan et l’histoire des sciences arabes »

17.30    Marwan RASHED (ENS Ulm) : « Djamel Kouloughli et l’histoire de la pensée arabe »

Samedi 23 novembre 2013

09.30    Accueil des participants

10.00     Gilles BERNARD (Univ. Paris 8) : « Le groupe RelPred »

10.30    Jean-Pierre DESCLES (Univ. Paris Sorbonne, laboratoire laLIC) et Zlatka GUENTCHEVA (CNRS, laboratoire LACITO) : « Contribution de Djamel Kouloughli au rapport pour l’Unesco (1980) : Les catégories grammaticales et le problème de la description de langues peu étudiées »

11.00    Jean-Luc CHEVILLARD (CNRS Univ. Paris Diderot, laboratoire HTL) : « Sur quatre types de poètes … »

11.30    Émilie AUSSANT (CNRS Univ. Paris Diderot, laboratoire HTL) : « Djamel Kouloughli et le programme “Traduction et histoire de la linguistique” »

12.00    Aboubakr CHRAIBI (INALCO) : « L’anecdote du grammairien qui fait douter de la classification des Milles et une nuits »

   Clôture du colloque
  

    Djamel-Eddine Kouloughli (1947-2013)

Directeur de recherche au CNRS, linguiste, Djamel-Eddine Kouloughli est internationalement reconnu pour sa contribution à la connaissance de la grammaire, de la métrique et de la poétique arabes, ainsi que pour ses recherches en traitement automatique du langage et son apport à la
codification de saisie de corpus textuels en langue arabe.

De brefs fragments d’interventions filmées de Djamel Kouloughli seront présentés durant le colloque

Angliciste de formation et agrégé d’arabe, Djamel Kouloughli est l’auteur  de nombreux articles et d’importants ouvrages, dont The Arabic Linguistic Tradition (1990, 2e édition 2006, Georgetown University Press) en collaboration avec Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume ; Le résumé de la grammaire arabe par Zamaḵšarī (2007, Collection Langages, ENS Éditions), L’Arabe (2007, ‘Que sais-je?’ P.U.F.), et La philosophie du langage en collaboration avec Sylvain Auroux et Jacques Deschamps (2008, P.U.F.).

Suite à la parution, en 2008, de l’ouvrage de Sylvain Gouguenheim qui accréditait l’idée que la rationalité était le seul apanage de l’Occident chrétien, il s’était engagé dans la controverse intellectuelle qui avait suivi et participé à l’ouvrageLes Grecs, les Arabes et nous (2009, Fayard).