21 mai: Pro et Contra. Les journées d’études médiévales du Collège de France

CHAIRE D’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE MEDIEVALE

Année académique 2013-2014 

 Alain DE LIBERA, Professeur

 Pro et contra : Les journées d’études médiévales du Collège de France 

Mercredi 21 mai 2014, Amphithéâtre Guillaume Budé

 Dans l’esprit qui anime le Collège de France, « enseigner la recherche en train de se faire», la chaire d’histoire de la philosophie médiévale organise chaque année une journée d’études consacrée aux travaux en cours dans les domaines de la philosophie alliant culture du commentaire et culture de l’argument, réflexion sur l’histoire de la philosophie, ses objets, ses méthodes, et travail du concept, en logique, psychologie, philosophie du langage et métaphysique : pesée du « pour et du contre », sur un spectre temporel large, le « long Moyen Âge », de l’Antiquité tardive à la première modernité. Les thèmes sont ceux des chercheurs, le reflet de leur pratique, de leur parcours, de leurs dossiers : un temps de réflexion libre, à partager avec le public.

 Histoire de la philosophie et logique

 Matinée : Histoire de la philosophie : quatre questions

09h00 Présentation des « journées d’études » (Alain de Libera, Collège de France)

09h15 « Loi, disposition, personne. Kant au XIIIe siècle » (Iacopo Costa, CNRS)

10h00 « Penser à l’instant. « Une lecture arabo-latine d’Aristote, Physique VII, 3″ (Jean-Baptiste Brenet, Paris 1 – Panthéon-Sorbonne)

10h45 Pause

11h00 « Que m’est-il permis d’ignorer ? La foi, l’ignorance et les limites acceptables de l’orthodoxie » (Christophe Grellard, Paris 1 – Panthéon-Sorbonne)

11h45 « L’intuition dans le raisonnement. L’influence de Locke dans les manuels de logique anglais au XVIIIe » siècle (David Simonetta, Collège de France)

12h30 Déjeuner

Après-midi : Sémiotique et philosophie du langage : « Signum est in praedicamento relationis »

14h45 Introduction. « Le premier paragraphe du De signis de Roger Bacon revisited  » (Laurent Cesalli, CNRS, Irène Rosier-Catach, CNRS / EPHE)

15h15 « Les implications théologiques d’une définition relationnelle du signe » (Irène Rosier-Catach, CNRS / EPHE)

16h00 Pause

16h15 « La signification des mots et la connexion syntaxique comme formes chez les Modistae » (Costantino Marmo, Université de Bologne)

17h00 « La signification comme relation chez Bacon, Olivi, Simon de Faversham et Duns Scot » (Laurent Cesalli, CNRS)

Lieu:  Amphithéâtre Guillaume Budé, 11, place Marcelin-Berthelot, 75005 Paris

Affiche.CollegedeFrance.DeLibera

www.college-de-france.fr