Archives de catégorie : Juin 2014

02 juin: « L’épistémologie des principes » (Centre Léon Robin)

Cycle de conférences 2013-2014: « Logique et métaphysique chez Aristote »

Lundi 2 Juin 2014 : « L’épistémologie des principes »

14h30-18h00, salle des Actes, Paris IV-Sorbonne, RdCh

Richard McKIRAHAN Jr (Pomona College): « How does Noûs do its work? How we come to grasp the first principles of an Aristotelian science »

Marie-Noëlle RIBAS (ENS Lyon) « Empeiria et connaissance des principes

05 Juin : Séminaire : « Modèles de transmission physique dans la tradition péripatéticienne »

Séminaire : « Modèles de transmission physique dans la tradition péripatéticienne » 

Org. : A. Hasnaoui et V. Cordonier (CNRS, UMR 7219)

Jeudi 05 mai, 14h-17h
Charles Ehret (Université Paris I).
La causalité instrumentale chez Thomas d’Aquin.

Argument du séminaire :

Ce séminaire entend faire l’histoire d’un problème posé aux lecteurs d’Aristote par son analyse du sensible : celui des modalités de transmission des propriétés structurelles et fonctionnelles des corps (cf. http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article816). Le travail de l’année passée a permis de voir ce problème se nouer avec Alexandre d’Aphrodise, à l’occasion de sa discussion de deux cas spécifiques de changement : d’une part le cas de la communication de la chaleur solaire à travers les sphères célestes, d’autre part celui de la perception visuelle et des phénomènes apparentés, comme la formation des couleurs ou de lumière. L’absence systématique de la notion d’altération (alloiôsis) dans le traitement de ces processus par l’Exégète – une absence qui tranche avec les options de ses contemporains, en particulier Galien –, nous a conduits à étudier l’interprétation qu’Alexandre donne de ce concept d’alloiôsis dans ses autres textes, où nous avons mis en évidence – comme cela n’avait pas été fait jusqu’à présent – une conception exclusivement « corruptive » de l’altération. Ce résultat invite à explorer plus avant l’histoire de l’alloiôsis dans la tradition péripatéticienne, en particulier arabe.

Lieu : Salle Malevitch (483A) de l’Université Paris Diderot-Paris 7, bâtiment Condorcet, 4 rue Elsa Morante, 75013 Paris.

Métro : Ligne 14, RER C, Arrêt : Bibliothèque Nationale.
Autobus : 62, 89, 325 ou 64, arrêt « Avenue de France ».

 

06 juin: Séminaire « La tradition du néoplatonisme latin au Moyen Âge et à la Renaissance »

 « La tradition du néoplatonisme latin au Moyen Âge et à la Renaissance » (responsables : Hélène Casanova-Robin et Alain Galonnier, avec la collaboration d’Alice Lamy)

06 juin 2014 (salle D 421 – 4e étage), 14h 30 Nicoletta BROCA (Venise) : « Échos néoplatoniciens dans le poème sibyllin Mundus origo mea est (CPL 1430a) »

Argument du séminaire:

La réalité d’une école néoplatonicienne latine fait débat depuis de nombreuses années. Les interrogations se bousculent donc à son sujet : a-t-elle vraiment existé, structurée par une tendance doctrinale et des représentants conscients d’y appartenir, ou n’y eut-il que des auteurs d’expression latine dispersés, qui se sont référés, chacun à sa manière, avec des objectifs et des résultats différents, aux penseurs néoplatoniciens grecs ? dans quelle mesure les multiples emprunts faits à ces derniers que l’on peut y repérer trahissent-ils une adhésion plus ou moins profonde au système qui les sous-tend, ou une réception superficielle et une pure instrumentalisation ? peut-on concevoir un tel mouvement en dehors du commentarisme strict ? le néoplatonisme chrétien serait-il le seul à avoir constitué une tradition, renvoyant le courant païen à la nébuleuse évoquée ? C’est à ce genre de questions, et à certaines autres, que nous nous efforcerons de répondre, en parcourant, sous divers éclairages, plus de mille ans d’histoire de la pensée occidentale.

Lieu: Maison de la recherche de l’Université Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente 75006 Paris

 

10 juin: Séminaire du Centre Pierre Abélard

Mardi 10 juin, 18h-19h30

Troisième séance du séminaire du Centre Abélard (resp. Pasquale Porro)

Friederike Schmiga (KU-Leuven) présentera une intervention sur le thème:

« Legitimacy and Limits of the studium sciendi. Henry of Ghent and the Augustinian Model »

Résumé:

In the fifth article of his Summa, under the title of De studio sciendi, Henry of Ghent explains why and how human beings ought to apply themselves to acquiring knowledge.As known, with the reception of the Aristotelian corpus in the thirteenth century, the idea that knowledge constitutes the object of the natural desire to know and thus the perfection of human being came to compete with the Augustinian model of human knowledge, which establishes strict rules to govern the acquisition of knowledge and subordinate it to the end of salvation. The aim of the presentation is to analyse how Henry justifies thenecessity to strive for knowledge and how he delineates legitimate from “vain” forms of knowledge acquisition. From this perspective, it will be investigated how Henry re-elaborates the Augustinian model of human knowledge in the wider context of his theological project.

Lieu: Université, Paris-Sorbonne, UFR de Philosophie, salle F042.

12 Juin: The Science of “Meteorology” in Medieval Scriptural Exegesis (SPHERE)

Journée d’étude organisée par Gad Freudenthal  dans le cadre du séminaire « Science et philosophie de l’Antiquité à l’Age classique » aura lieu le jeudi 12 juin, en salle Klimt, 366A.

The Science of “Meteorology” in Medieval Scriptural Exegesis

9:30 Accueil

10:00

Gad Freudenthal (CNRS, CHSPAM–SPHERE, Paris)

Welcome
CHAIR : Ahmad Hasnaoui (CNRS, CHSPAM–SPHERE, Paris)

10:03

Tamas Visi (Palacky University, Olomouc) Ibn Ezra’s Cryptic Comments on Genesis 1:1.

10:45

Cristina Ciucu (IRHT, Paris) An Improbable Encounter : Aristotle’s Meteorology in Kabbalistic Garb.

11:30 Pause

12:00 – 12:45

Silvia di Donato (CNRS, CHSPAM–SPHERE et IRHT, Paris) Aristotle’s Meteorology and Maimonides’s Account of Creation through the Prism of Autographs of the Guide of the Perplexed.

 

CHAIR : Cristina Cerami (CNRS, CHSPAM–SPHERE, Paris)

14:15

David Lemler (ÉPHÉ, Paris) Creation of and in the World According to Moses Narboni.

15:00

Jean-Marc Mandosio (Paris) From the Book of Genesis to Aristotle and Back : The Discussion of Aristotle’s Meteorologica in Alonso Tostado’s (c. 1400 – 1455) Commentaria in Genesim.

15:45 – 16:30

Resianne Fontaine (University of Amsterdam) Comments, Perspectives and Concluding Discussion.

 

Tous les détails sur le site  : http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article766

Université Paris Diderot-Paris 7,
3e, bâtiment Condorcet,
10 rue A. Domont et L. Duquet ou 4, rue Elsa Morante,
75013 Paris
http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?rubrique38
Plan d’accès
Métro ligne 14 / Station : Bibliothèque François Mitterrand
Métro ligne 6 / Station : Quai de la Gare
RER C / Station : Bibliothèque François Mitterrand
Bus 64 / Arrêt : Tolbiac-Bibliothèque François Mitterrand
Bus 62 & 89 / Arrêt : Avenue de France or Bibliothèque François Mitterrand (terminus)
Bus 325 / Arrêt : Watt

 

19 juin: Séminaire « Le principe du bien » (org. A. Vasiliu)

SÉMINAIRE

L’héritage philosophique de l’Antiquité à l’époque tardo-antique et médiévale

 dirigé par Anca Vasiliu 

 LE PRINCIPE DU BIEN

19 Juin 14h30-18h30 (Salle des Actes)

Pasquale Porro (Univ. Paris-Sorbonne) : Le bien comme principe de l’action dans les débats entre « intellectualistes » et « volontaristes » à la fin du 13e siècle

Véronique Decaix (CESR):  S’unir au Principe. Controverses sur la vision béatifique à la fin du XIIIe siècle

Lieu:  Salle des Actes, Université de Paris IV, Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris

 

28 juin: Soutenance HDR : Cédric Giraud « Maîtres des écoles et auteurs spirituels du Moyen Âge latin: histoire des textes et histoire des doctrines (XIIe-XVe siècle) »

Soutenance d’Habilitation à diriger les recherche (HRD)

Cédric Giraud (Université de Nancy)

Maîtres des écoles et auteurs spirituels du Moyen Âge latin: histoire des textes et histoire des doctrines (XIIe-XVe siècle)

avec un mémoire inédit intitulé 
Pro captu lectoris
. Pseudo-Augustin, pseudo-Bernard et l’Idiota, ou la fortune d’un corpus de textes spirituels pseudépigraphes au Moyen Âge et à l’époque moderne

le samedi 28 juin 2014, à 14h, en Sorbonne, salle Louis Liard

devant un jury composé de:

Pascale Bourgain, directeur d’études à l’École nationale des chartes
Patrick Henriet, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, IVe section, garant
Dominique Poirel, directeur de recherches au CNRS
Jean-Louis Quantin, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, IVe section

Jacques Verger, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Catherine Vincent, professeur à l’Université de Paris Ouest Nanterre

Un cocktail sera servi à l’issue de la soutenance.
RSVP avant le 20 mai 2014 à cedricgiraud@gmail.com