Enseignements 2017-2018 – Université Paris 1-Panthéon Sorbonne

Véronique Decaix

Conscience et connaissance de soi au Moyen Âge

Ce séminaire a pour objet la connaissance de soi au XIIIe siècle. De la divergence entre Aristote et Augustin sur cette question par elle-même émerge une controverse au Moyen Âge, touchant à la manière dont l’âme peut s’appréhender elle-même. L’âme peut-elle se saisir par essence ? Cette réflexivité est-elle directe et immédiate ? S’opère-t-elle sur les actes psychiques ? Le séminaire se propose de reconstruire les positions, et les oppositions, de Thomas d’Aquin, Pierre de Jean Olivi et Dietrich de Freiberg dans ce débat.

Bibliographie :

Littérature primaire :

Aristote, De l’âme, trad. R. Bodeüs, Paris, GF, 1993

Augustin, Les Confessions, trad. Trabucco, Paris, GF, 1993

Augustin, Dialogues philosophiques II : Dieu et l’âme – De immortalitate animae- De quantitate animae- Soliloquia, Paris, Desclée de Brouwer, « Bibliothèque augustinienne », « Bibliothèque augustinienne », 5, 1939

Thomas d’Aquin, De cognitione essentiae animae, éd. L.A. Kennedy, Vivarium 15, 1977, p. 31-45

Thomas d’Aquin, Questions disputées : De l’âme, trad. J.-M. Vernier, Paris, l’Harmattan, 2001

Thomas d’Aquin, Questions disputées sur la vérité, Question X : L’esprit, texte de l’édition léonine, traduction, introduction, notes et postface de Kim Sang Ong-Van-Cung, Vrin, Textes philosophiques, 1998 (247 pages)

Thomas d’Aquin, Somme théologique, I, qu. 87, Paris, Cerf, 1984

Dietrich de Freiberg, La Vision béatifique, trad. A.-S. Robin Favre, Paris, Vrin, 2012

Pierre de Jean Olivi, Quaestiones in secundum librum sententiarum, éd. B. Jansen, vol. III, qu. 72-118, 1926.

Littérature secondaire :

De Libera, A., L’archéologie du sujet, III L’acte de penser, 1. La double révolution, Paris, Vrin, 2014

De Libera, A., L’invention du sujet moderne, Cours au Collège de France 2013-2014, Paris, Vrin, 2015

Gilson, E., Le Thomisme, Introduction au système de Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 1922

C. J. Martin, « Self-Knowledge and Cognitive Assent : Thomas Aquinas and Peter Olivi on the KK-Thesis », in H. Lagerlund (éd.), Forming the Mind. Essays on the Internal Senses and the Mind/Body Problem from Avicenna to the Medical Enlightenment, Dortrecht, Springer, 2007, p. 93-108.

F.-X. Putallaz, Le Sens de la réflexion chez Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 1991

F.-X. Putallaz, La connaissance de soi au XIIIe siècle, Paris, Vrin, 1991.

*

 Delphine Carron

Agrégation de philosophie 2018 – Oral Texte latin

  • Thomas d’Aquin, De Regno ad regem Cypri (La Royauté, au roi de Chypre) Paris, Vrin, 2017.

De Regno ad regem Cypri est également accessible en ligne, libre de droits, dans l’édition Léonine de référence, à l’adresse suivante (à la date de publication du programme) :

http://docteurangelique.free.fr/bibliotheque/opuscules/20deregno.htm

  • Bibliographie :

Littérature primaire

Aristote, Les Politiques, trad. P. Pellegrin, Paris, GF, 1993.

Cicéron,La République, éd. et trad. E. Breguet, Paris, Les Belles Lettres, 1980.
Thomas Aquinas, Commentary on Aristotleʼs Politics, trad. R. Regan, Indianapolis, Hackett Publishing, 2007.

Littérature secondaire

BLEAKLEY, H. H., « The Art of Ruling in Aquinas’ De regimine principium», History of Political Thought 20 (1999), p. 575-602.

BLYTHE, J.M.,Le gouvernement idéal et la constitution mixte au Moyen Âge, trad. J. Ménard, Fribourg / Paris, Academic Press / Cerf, 2005, p. 69-97.

CATTIN, Y., L’anthropologie politique de Thomas d’Aquin, Paris, L’Harmattan, 2001.

DAGUET, F., Du Politique chez Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 2015.

DEMONGEOT, M., Le meilleur régime politique selon Thomas d’Aquin, Paris, Blot, 1929.

GILSON, E., « La vie sociale », in Le thomisme. Introduction à la philosophie de saint Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 6e éd. revue, 1965, p. 375-405.

IMBACH, R. et A. OLIVA, La philosophie de Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 2009.

KANTOROWICZ, E.,Les deux corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen Âge, trad. J. -P. Genet et N. Genet, Paris, Gallimard, 1989.

LACHAUD, F.,L’éthique du pouvoir au Moyen Âge. L’office dans la culture politique (Angleterre, vers 1150vers 1330), Paris, Garnier, 2010.

MOLNÁR, P., « Saint Thomas d’Aquin et les traditions de la pensée politique »,Archives d’histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge 69 (2002), p. 67-113.

SENNELART, M.,Les Arts de gouverner. Du « regimen » médiéval au concept de gouvernement, Paris, Seuil, 1995.

TORRELL, J.-P.,Initiation à saint Thomas d’Aquin. Sa personne et son œuvre, Fribourg-Paris, Editions universitaires-Cerf, 2eéd., 2002.

VALLIN, Ph., « Saint Thomas d’Aquin et la politique: Pourquoi l’homme est-il un animal politique ? L’épreuve eschatologique de la cité, entre émulation et tentation », Revue thomiste. Saint Thomas et la politique 114, 1 (2014), p. 59-94.