K. Trego (éd.), Libertés médiévales, Paris, Vrin, 2021.

La liberté s’est dite au Moyen Âge en de multiples acceptions. Elle revêt d’abord une dimension sociale et politique (on dit ainsi libre l’homme qui, n’étant pas esclave, jouit de certains droits, comme on dit libres les cités qui jouissent de certaines franchises); elle revêt d’autre part une dimension anthropologique, lorsque l’on parle du libre arbitre par lequel l’homme échappe au déterminisme. Cette question du libre arbitre se décline elle aussi pluriellement. On se demande en effet : dans quelle mesure l’action humaine échappe-t-elle à la contrainte? L’homme ne pourrait-il être libre que si des alternatives contingentes s’offrent à lui? Un agent est-il libre si son action n’est pas déterminée par des causes? Enfin, peut-il être à la fois libre et dans l’incapacité de faire le bien? Ces problématiques philosophiques s’accompagnent au Moyen Âge d’un enjeu théologique. Comment l’homme peut-il être libre si son action est prévue d’avance par la connaissance que Dieu en a, mais également si Dieu l’a prédestiné à agir? Agit-il encore librement, si, pour bien agir, il a besoin de la grâce? Parce que, tout à la fois, elle pose le problème du déterminisme, qu’elle envisage la responsabilité de l’homme, qu’elle engage l’éthique, qu’elle interroge, enfin, l’action divine dans l’histoire, la question de la liberté est au Moyen Âge une question fondamentale. Cet ouvrage, fruit d’un dialogue entre historiens et philosophes, voudrait permettre d’avancer sur ces questions.

Ont participé à ce volume : G. Alliney, I. Bochet, N. Carrier, Th. Dutour, M. W. Elliott, H. Goris, T. Hoffmann, C. Michon, J. Müller, M. Sorokina, K. Trego, Chr Trottmann et N. Weill-Parot.

 

http://vrin.fr/book.php?code=9782711629732

Vrin – Publications de l’Institut d’Études Médiévales de l’Institut Catholique de Paris
240 pages – 13,5 × 21,5 × 1,2 cm
ISBN 978-2-7116-2973-2 – mars 2021


Citer ce billet
parimed (2021, 7 novembre). K. Trego (éd.), Libertés médiévales, Paris, Vrin, 2021. Pariscope médiéval. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/soog