R. Poma, M. Sorokina, N. Weill-Parot, Les confins incertains de la nature (XII-XVIes), Paris, Vrin, 2021.

La délimitation des notions de nature et de naturel fait l’objet de multiples interrogations au Moyen Âge et à la Renaissance. Entre l’humanité et le règne animal ou végétal, entre le monde sublunaire et les cieux, entre l’univers matériel et l’univers spirituel se dessinent des zones ambiguës, où le discours est pris d’hésitations, voire de troubles. Qu’ils soient philosophes, théologiens ou médecins, nombre d’auteurs tentent de définir à leur façon les limites de l’ordre naturel. La ligne de démarcation entre ce qui est naturel et ce qui ne l’est pas apparaît mouvante, incertaine voire indécidable. C’est à l’exploration de ces territoires du doute que s’attelle cet ouvrage autour de trois grands confins : les limites de la définition de la nature, la frontière entre le naturel et le divin, et la lisière entre le naturel et le démoniaque.
 

http://vrin.fr/book.php?title_url=Les_confins_incertains_de_la_nature_%28XIIe_-XVIe_siecles%29_9782711630172&search_back=CONFINS&editor_back=%&page=1

Vrin – De Pétrarque à Descartes
248 pages – 16 × 24 × 1,5 cm
ISBN 978-2-7116-3017-2 – juin 2021


Citer ce billet
parimed (2021, 7 novembre). R. Poma, M. Sorokina, N. Weill-Parot, Les confins incertains de la nature (XII-XVIes), Paris, Vrin, 2021. Pariscope médiéval. Consulté le 14 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sooi