1-2 Décembre 2022 – Colloque de l’IEM : “La nature au Moyen Âge”

Colloque de l’Institut d’Études Médiévales de l’ICP

La nature au Moyen Âge

Organisé par Dominique Poirel (IRHT/CNRS, IEM) et Pascale Bermon (LEM/CNRS-PSL, IEM)

jeudi 1er et vendredi 2 décembre 2022 – Institut catholique de Paris – Amphi Paul Ricoeur (salle Z 16)

 

Les colloques de l’Institut d’Études Médiévales de l’Institut Catholique de Paris font converger chaque année sur un thème intéressant le Moyen Âge, les éclairages de diverses disciplines : philosophie, théologie, droit, histoire, lettres, histoire de l’art, etc.

Cette année, le 1er et 2 décembre 2022, le thème choisi est la nature, dans trois perspectives.

D’abord, le terme soulève un problème lexical : quels mots désignent au Moyen Âge ce que nous entendons par « nature », et quels sens revêt au Moyen Âge le terme natura ? Ces écarts de mots et de sens traduisent probablement une différence dans la manière d’être au monde.

Ensuite, la notion de nature est au carrefour de regards divers : celui du savant physicien, qui l’étudie d’après les Anciens et l’observation ; celui du solitaire contemplatif, qui paradoxalement s’y réfugie pour « fuir le monde » ; celui du poète ou de l’artiste qui l’idéalise en la représentant ; celui du théologien qui s’efforce de lui faire une place entre le péché et la grâce, entre l’homme et Dieu, face à l’homme, autour de l’homme ou en l’homme.

Enfin, puisque l’urgence écologique a mis en crise un certain rapport moderne et occidental de l’homme à la nature, il vaut la peine d’étudier si l’exploitation illimitée de la nature par la technique trouve des sources, des freins ou autre chose encore dans la pensée chrétienne, ici médiévale, d’une nature désacralisée mais confiée à l’homme pour qu’il la domine et la cultive.

Le programme complet est consultable ici.

Inscription obligatoire ici.
Affiche en pdf

 



Citer ce billet
parimed (2022, 17 novembre). 1-2 Décembre 2022 – Colloque de l’IEM : “La nature au Moyen Âge” Pariscope médiéval. Consulté le 14 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/soqo