Archives de catégorie : Tous les articles

Mardi 17 Octobre 2023 – La philosophie médiévale à Condorcet – I. Rosier-Catach

Séminaire “La philosophie médiévale à Condorcet”

Roger Bacon, acteur et témoin des débats sémantiques
du XIIIe siècle pendant « quarante ans et plus »

Irène Rosier-Catach (EPHE)

Mardi 17 octobre 2023 – 17h-19h – Campus Condorcet – Bât. Recherche Nord – salle 0.007

Co-organisé par Monica Brinzei (CNRS-IRHT), Irene Caiazzo (CNRS-LEM), Christophe Grellard (EPHE-LEM) et Catherine König-Pralong (EHESS-CAK), soutenu par le LabEx Hastec, le séminaire “La philosophie médiévale à Condorcet” accueille des spécialistes français et étrangers d’histoire intellectuelle, d’histoire de la philosophie, de la logique, de la théologie, et d’une manière plus générale d’histoire des sciences et des savoirs. Le séminaire, commun à plusieurs laboratoires basés sur le Campus Condorcet – le Centre Alexandre Koyré (CAK), l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) et le Laboratoire d’études sur les monothéismes (LEM) –, est ouvert aux enseignants-chercheurs, aux chercheurs, aux post-doctorants, tout comme aux doctorants et aux étudiants de master. Lieu de rencontre entre médiévistes confirmés et chercheurs en début de carrière, il présente des transformations d’objets et de méthodes en histoire de la philosophie médiévale, dans un champ interdisciplinaire des sciences sociales et humaines renouvelé par les approches globale, croisée ou interconnectée.

Programme des séances à venir :
Télécharger le programme en pdf

Mardi 14 novembre 2023 : Graziana Ciola, avec Gabriel Andrés Molero et Maria Andreea Sidau
(Radboud University, Nijmegen), "Late-Medieval Semantics of Impossibility and the Roots
of Complex Mathematics"

Mercredi 3 octobre 2023 – Séminaire Translatio Studiorum – Ch. Grellard & U. Rudolph : “Réflexions historiographiques et métaphilosophiques sur les limites de la discipline”

Translatio Studiorum

séance 1

Ch. Grellard & U. Rudolph : “Réflexions historiographiques et métaphilosophiques sur les limites de la discipline”

organisation Ziad Bou Alk (EPHE) et Jean-Pascal Anfray (ENS)

Un mardi par mois, de 18h à 20h, en salle des Résistants (ENS, 45 rue d’Ulm, 75005)

 

L’objectif de ce projet, à mi-chemin entre le séminaire et le cycle de conférences est d’introduire les mastériens et les doctorants en philosophie aux principaux enjeux de la recherche en cours au sein de la philosophie médiévale arabe et latine. Il s’agit d’un cycle annuel de six conférences consacrées à ces deux traditions philosophiques dans un esprit comparatiste : pour chaque séance, nous inviterons un spécialiste de l’une des deux traditions et un discutant de l’autre. Pour cette deuxième édition du projet, nous avons repris quelques thématiques fondamentales de l’année passée tout en introduisant de nouvelles qui nous ont paru importantes pour introduire un public d’étudiants à la philosophie médiévale : réflexions métaphilosophiques, métaphysique, théorie de la connaissance, physique, éthique et psychologie.

Voir le programme prévisionnel des séances 2023-2024.
Infos sur le site de Traslitterae.

27-29 septembre 2023 – Colloque “Littérature vernaculaire et philosophie au Moyen Âge, 1100-1500 (France, Italie et Angleterre)”

Colloque

Littérature vernaculaire et philosophie au Moyen Âge, 1100-1500 (France, Italie et Angleterre)

org. Ch. Grellard (EPHE) et M. Nievergelt (EPHE)

27-28-29 septembre 2023 – EPHE – salle Gaston Paris, Escalier E, 1er étage – 17 rue de la Sorbonne, Paris

Le colloque se propose d’examiner une série de questions récurrentes (théoriques ; pratiques ; méthodologiques ; historiographiques) aussi bien que d’illustrer les différentes approches à cette problématique avec des études de cas spécifiques, principalement dans trois traditions vernaculaires (Française, Italienne, et Anglaise).

Parmi les questions récurrentes se trouvent notamment les points suivants:

  • Qu’entendons-nous par ‘la littérature’ et ‘la philosophie’ en utilisant ces termes pour analyser la période médiévale?
  • Est-ce que la production de la ‘philosophie’ est l’apanage exclusif d’une catégorie d’auteurs professionnels disposant d’une formation bien précise, écrivant en latin dans un contexte institutionnel spécifique, se conformant aux formes textuelles communément associées avec l’éducation formelle et universitaire?
  • Inversement: qu’en est-il des caractéristiques ‘littéraires’ (rhétoriques, stylistiques, expressives, émotives, imaginatives…) qui distinguent les différents types d’écrits philosophiques pendant cette période ?
  • Qu’en est-il des interactions et/ou intersections entre les domaines de la ‘littérature’ et de la ‘philosophie’ ?
  • Quelle est l’incidence d’un contexte spécifique — ou de contextes multiples— sur la définition mouvante de ce que nous appelons par ‘la littérature’ et ‘la philosophie’, ou sur notre compréhension de leur relation, ou de la relation entrede textes spécifiques ?

 

Programme (pdf) :

Mercredi 27 septembre

13:30 – 14h00 Arrivée

14:00 – 14:30: Ouverture du Colloque et Introduction (Christophe Grellard et Marco Nievergelt)

14h30 – 18h30 Session 1 : Ce que la poésie fait à la philosophie

Session 1a : les usages poétiques de la philosophie

14h30 – 16h

  • Mattia Cavagna : Pillole di Filosofia: Vulgarisation et savoir encyclopédique
  • Philip Knox : Thomas Usk and the Auctoritates Aristotelis (Parvi flores): Reading a Philosophical Florilegium in the City of London in the Fourteenth Century

16h – 16h15 : pause

Session 1b : d’un style nouveau en philosophie

16h15 -18h30

  • Nicolette Zeeman : Prosopopoeiac Philosophy
  • Rita Copeland : Vernacular Prose and Philosophical Style
  • Enrico Fenzi : Petrarca: un moderno matrimonio tra poesia e filosofia

Jeudi 28 septembre

9h – 10h30 Session 2 : Ce que la poésie fait à la théologie

  • Valentine Eugène : D’un discours à l’autre : les voyages de parjure entre théologie, fiction, et moralisation
  • Christophe Grellard : Saint-Erkenwald: l’orthodoxie à la limite ?

10h30 – 10h45 : pause

10h45 – 13h Session 3 : La poésie comme philosophie politique

  • Gianluca Briguglia : che tipo di intellettuale è Brunetto Latini ?
  • Mary Franklin Brown : Oath, Song, and the Making of Community in Occitania
  • Daisy Delogu : La figure du « serf » à la fin du Moyen Âge

13h – 14h30 : pause et repas

14h30 – 16h00 Session 4 : Poétiques de la nature

  • Irene Caiazzo : L’Iconographie de Nature artisane dans le Roman de la Rose: sources, variations, et senefiance
  • Kellie Robertson : Nature’s Philosophical Weather
  • Joëlle Ducos : Nature entre tradition rhétorique et philosophie naturelle dans la Fiction du Lyon d’Eustache Deschamps

16h00 – 16h30 : pause

16h30h – 17h30 Keynote Lecture Alastair Minnis : Homo ridens: John de Meun’s humorous philosophy

Vendredi 29 septembre

9h – 12h30 Session 5 : Poétiques du désir

  • Alain Corbellari : La métaphysique sauvage des fabliaux
  • Joëlle Ducos : Nature entre tradition rhétorique et philosophie naturelle dans la Fiction du Lyon d’Eustache Deschamps

10h30 – 11h : pause

11h – 12h30

  • Jonathan Morton : Richard de Fournival’s monstrous offspring: Vernacular philosophical play in responses to the Bestiaire d’amours
  • Marco Nievergelt : Translating and Transplanting Desire: From the ‘Roman de la Rose’ to ‘Reson and Sensualyte’

12h30 – 14h : pause et repas

14h00 – 15h30 Session 6 : Pour une philosophie de la contingence

  • Sonia Gentili : La poésie entre philosophie et contingence: une question de longue durée
  • Johannes Bartuschat : Littérature et philosophie chez Boccace

15h30 – 16h : pause

16h – 17h30

  • Peter Buchanan : Geoffrey Chaucer and the Idea of Contingency
  • Fosca Mariani Zini : La nouvelle comme experimentum sur les possibles.

17h30 – 18h : Discussion finale et clôture

Prière de contacter les organisateurs avant le 22 Septembre pour réserver une place : Christophe Grellard / Marco Nievergelt

7 septembre 2023 – Journée d’études – “L’Hexaemeron de Saint Bonaventure. Nouvelles perspectives”

Journée d’études – 4e rencontre du réseau bonaventurien

L’Hexaëmeron de Saint Bonaventure. Nouvelles perspectives.

org. L. Solignac (ICP, Réseau bonaventurien) & l‘École Franciscaine de Paris

jeudi 7 septembre 2023 – Institut Catholique de Paris et en ligne

Les Conférences sur les six jours de la création occupent une place à part dans l’oeuvre de saint Bonaventure, tant par leurs dimensions et leur forme inhabituelle que par l’aspect testamentaire qu’elles revêtent. Prononcées entre le 9 avril et le 28 mai 1273, un an avant sa mort en plein concile de Lyon, les Collationes ont souvent été perçues comme une ultime et vigoureuse mise en garde du Docteur séraphique contre les périls qui menaçaient l’université de Paris, les frères mineurs et plus généralement l’unité de l’Eglise – bref, comme un texte de pure réaction. Mais une lecture «politique» de l’Hexaëmeron suffit-elle ? La fascination exercée par cette oeuvre difficile d’accès et sa saveur si caractéristique n’indiquent-elles pas la direction d’une autre source d’inspiration ?
Cette journée d’étude a pour but de mettre en valeur la pars construens des Conférences, c’est-à-dire l’ample projet intellectuel et spirituel qui les anime et que le Frère mineur propose sous la forme d’une vaste exhortation à la sagesse unifiée et inachevée, distinguant et embrassant à la fois philosophie et théologie, exégèse et contemplation.

Programme :

9H15
Accueil et introduction par Laure Solignac, (Faculté de Philosophie, ICP)

PARTIE I : LE PROJET DE BONAVENTURE

9H30
« Tel Jacob bénissant ses douze fils : le projet de saint Bonaventure dans l’Hexaëmeron»
Matthieu Bernard (Pontificia Università Gregoriana / UCLY)
10H10
« Hexaemeral dimensions of the plenitudo temporis in the theology of Bonaventure »
Anthony Lajato (Pontificia Università Gregoriana)
10h50 – 11h10 Pause
11H10
« Bonaventura dinanzi all’aristotelismo (e ad Aristotele) »
Letterio Mauro (Università di Genova)
11H50
« La sagesse dans les Collationes in Hexaëmeron »
Matteo Casarotto (Pontificia Università Gregoriana)
12h00 – 14h20 Pause


PARTIE II : LECTURES DE L’HEXAËMERON


14H20
«La Trinité et le monde dans les Collationes in Hexaëmeron »
Matteo Curina (Pontificia Università Gregoriana)
15H00
« Finalità dello Spirito Santo : una lettura della storia di Salvezza a partire dalle Collationes in Hexaëmeron »
Thomas Piolata (Durham University / Pontificia Università Antonianum)
15h40 – 16h00 Pause
16H00
« Hexaëmeron : lettura di un passo »
Andrea di Maio (Pontificia Università Gregoriana)
16H40
« Matematica nell’Hexaëmeron »
Favin Alemaõ (Pontificia Università Gregoriana)
17h20 Conclusion de la journée

Voir l'affiche
Télécharger le programme en pdf
Inscription par mail à cette adresse

 

Vendredi 31 mars 2023 – Séance du “Graminaire” (atelier de l’équipe Gramata de SPHere UMR 7219)

« Graminaire 2023 »

atelier de l’équipe Gramata (composante de l’UMR 7219 Sphère)

org. P.-M. Morel (Université Paris 1) et U. Chaintreuil (Université Paris Nanterre)

Vendredi 31 mars 2023 (14h-18h00) – salle 216 – Centre Panthéon (12, place du Panthéon)

 

Cet atelier, organisé pour la troisième année, est un moment d’échange et de discussions autour des travaux en cours des doctorants de l’équipe et de chercheurs avancés.

14h-15h15 : Thornton LOCKWOOD (Clare Hall, Cambridge University, Quinnipiac University, université Paris 1), “Justice politique, justice naturelle et justice légale chez Aristote”

15h15-15h45 : Francis BONNOT (université Paris 1), “L’intellect en acte. Al-Fârâbî entre Alexandre et Thémistius”

16h15-17h30 : Juhana TOIVANEN (université de Jyväskylä), “Political and Quasi-Political Animals: The Biological and Normative Dimensions of the Notion of ‘Political Animal’ in Medieval Philosophy”

17h30-18h00 : Discussion finale

Pour accéder aux locaux, inscrivez-vous avant le mercredi 29 mars sur le lien suivant : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-graminaire-e8u81i7h
Le lien vers le programme annuel de l’atelier : https://gramata.pantheonsorbonne.fr/evenements/graminaire-2023

 

Vendredi 14 Avril 2023 – Séminaire “Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques”

Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques

Séminaire EHESS/CNRS organisé par Elizabeth Claire (CNRS), Béatrice Delaurenti (maître de conférences à l’EHESS), Roberto Poma (maître de conférences à l’Université Paris Est-Créteil) et Koen Vermeir (chargé de recherche au CNRS).

Le séminaire est financé par le CRH, Sphere, l’UPEC ; la journée du 12 mai est financée par l’ANR ANTHRAME.

Vendredi 14 Avril 2023 – Lieu à venir

La notion d’imagination est aujourd’hui considérée comme un objet d’étude à part entière, après avoir longtemps été discréditée par la recherche scientifique. Néanmoins, dans la littérature moderne et contemporaine, l’imagination est généralement présentée de manière négative, comme une faculté mentale susceptible de provoquer l’erreur, l’illusion ou le péché. Nous voudrions aller à l’encontre de cette conception en étudiant une tradition intellectuelle et pratique alternative et méconnue : depuis les XIIe-XIIIe siècles jusqu’au début du XIXe siècle, des penseurs et des praticiens appartenant à des diverses disciplines, s’exprimant depuis des positions institutionnelles variées, ont soutenu l’idée que l’imagination possède de grands pouvoirs.
Comme l’année précédente, le séminaire fonctionnera autour de ces textes à la manière d’un atelier, et s’attachera à mettre en oeuvre un travail collectif de discussion, d’analyse et de confrontation des sources sur la longue durée.

  • 9h15-10h45: Naama Cohen Hanegbi (Université de Tel Aviv), « Imagining a Cure: A Dangerous (But Funny) Interplay between Literature and Medicine in Celestina”
  • 11h-12h30 : Martin Dumont (UPEC), « Les imaginaires de la transplantation, entre impulsion et obstacle. Histoire et clinique des greffes. »
    – pause déjeuner –
  • 13h45-17h : Elizabeth Claire, Béatrice Delaurenti, Roberto Poma et Koen Vermeir, L’imagination et le corps, atelier autour d’un livre en préparation
Séminaire en présentiel et en distanciel. Pour recevoir les informations relatives à ces journée, en particulier le lien de connexion, il est recommandé de s’inscrire sur https://participations.ehess.fr/.

1-2 Décembre 2022 – Colloque de l’IEM : “La nature au Moyen Âge”

Colloque de l’Institut d’Études Médiévales de l’ICP

La nature au Moyen Âge

Organisé par Dominique Poirel (IRHT/CNRS, IEM) et Pascale Bermon (LEM/CNRS-PSL, IEM)

jeudi 1er et vendredi 2 décembre 2022 – Institut catholique de Paris – Amphi Paul Ricoeur (salle Z 16)

 

Les colloques de l’Institut d’Études Médiévales de l’Institut Catholique de Paris font converger chaque année sur un thème intéressant le Moyen Âge, les éclairages de diverses disciplines : philosophie, théologie, droit, histoire, lettres, histoire de l’art, etc.

Cette année, le 1er et 2 décembre 2022, le thème choisi est la nature, dans trois perspectives.

D’abord, le terme soulève un problème lexical : quels mots désignent au Moyen Âge ce que nous entendons par « nature », et quels sens revêt au Moyen Âge le terme natura ? Ces écarts de mots et de sens traduisent probablement une différence dans la manière d’être au monde.

Ensuite, la notion de nature est au carrefour de regards divers : celui du savant physicien, qui l’étudie d’après les Anciens et l’observation ; celui du solitaire contemplatif, qui paradoxalement s’y réfugie pour « fuir le monde » ; celui du poète ou de l’artiste qui l’idéalise en la représentant ; celui du théologien qui s’efforce de lui faire une place entre le péché et la grâce, entre l’homme et Dieu, face à l’homme, autour de l’homme ou en l’homme.

Enfin, puisque l’urgence écologique a mis en crise un certain rapport moderne et occidental de l’homme à la nature, il vaut la peine d’étudier si l’exploitation illimitée de la nature par la technique trouve des sources, des freins ou autre chose encore dans la pensée chrétienne, ici médiévale, d’une nature désacralisée mais confiée à l’homme pour qu’il la domine et la cultive.

Le programme complet est consultable ici.

Inscription obligatoire ici.
Affiche en pdf

 

Offre d’emploi (postdoctorat, 24 mois) date-limite de candidaure 15.12.22

Offre d’emploi en post-doctorat de 24 mois dans le cadre du projet ANR CiSaMe (Droit et théologie au XIIe siècle)

La date limite de candidature est fixée au 15 décembre 2022.

Pour plus d’information, voir les documents en pièce-jointe.

CALL_FOR_POST-DOC EN CALL_FOR_POST-DOC EN

CALL_FOR_POST-DOC FR

Vendredi 18 Novembre 2022 – Séance du séminaire “Conscience et les sources de l’autorité morale” – E. Corran et N. Zeeman

Cycle de séminaire

Conscience et les Sources de l’Autorité Morale: Conscience and the Sources of Moral Authority

org. Emily Corran (UCL) et Christophe Grellard (EPHE)

Séance 1 : Conscience in Late Medieval England

18 Novembre 2022 – 14h-17h – Sorbonne, esc. E, salle D052

Dr Emily Corran (UCL) : Polemicising doubt in late medieval England: Adaptations of Latin casuistry in Wyclif, Dives and Pauper and Margery Kempe.

Responder : Paolo Napoli

Professor Nicolette Zeeman (Cambridge) : Conscience and Institutional Ambivalence in Piers Plowman.

Responder : Marco Nievergelt

Télécharger le programme complet des séances en pdf.

 

 

Mardi 4 octobre – Les mardis de la philosophie arabe – J.-B. Brenet “La philosophie pour tous ? Élitisme et raison publique”

Les Mardis de la philosophie arabe à l’Institut du monde arabe

La philosophie pour tous ? Élitisme et raison publique

Jean-Baptiste Brenet

mardi 4 octobre – 19h – Salle du Haut Conseil – IMA, 9e étage

La pensée arabe classique est travaillée par une tension. D’un côté, elle valorise chez l’être humain son intelligence, la nature rationnelle de son espèce ; de l’autre, elle distingue au sein de cette espèce des catégories d’individus qui semblent incapables, sinon dans la religion, d’entendre les mêmes discours et de raisonner d’une seule et même façon. La philosophie n’est-elle l’affaire que d’une élite ? Le cas échéant, comment concevoir un usage public de la raison ?

Séance animée par Jean-Baptiste Brenet.
Meédiéviste, professeur de philosophie arabe à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Jean-Baptiste Brenet est agrégé de philosophie et docteur HDR de l’École Pratique des Hautes Étude. Son travail porte principalement sur Averroè s (Ibn Rushd, 1126-1198) et la pensé e andalouse dont il tudie à la fois le gé ie propre au sein de l’Islam et les rapports aux mondes grec et latin.
Il est notamment l'auteur d'Averroès l’inquiétant (Belles Lettres, 2015), Je fantasme. Averroès et l’espace potentiel (Verdier, 2017) ; Intellect d’amour (avec Giorgio Agamben, Verdier, 2018) ; Robinson de Guadix (Verdier, 2020). Il a édité Ibn Tufayl Le philosophe sans maître (Payot, 2021). Il a traduit de l'arabe Avicenne, Epître sur les prophéties (Vrin, 2018), et récemment Averroès, L'intellect. Compendium du livre De l'âme d'Aristote (Vrin, 2022).

Les Jeudis de la philosophie font place aux Mardis. L’Institut du monde arabe poursuit son exploration dans la philosophie arabe sous la houlette du philosophe Jean-Baptiste Brenet.
Si des grandes figures, comme celle d’Averroès, sont fréquemment mises en lumière dans la littérature grand public et les médias, les autres dimensions de cette Pensée, qui a pourtant beaucoup apporté à l’Humanité et au dialogue des esprits, des cultures, sont peu étudiées et partagées. Elles ont pourtant des résonnances résolument contemporaines, et éclairent notre actualité. C’est pourquoi l’Institut du monde arabe, en collaboration avec le philosophe Jean-Baptiste Brenet lance un tout nouveau cycle dédié aux grandes questions de la philosophie arabe dans le cadre des Jeudis de l’IMA.
Chaque premier mardi du mois, l’IMA invite un-e philosophe spécialiste de la philosophie arabe à venir exposer une dimension spéciale de cette pensée, puis dialoguer avec le public. C’est aussi l’occasion de faire entendre des textes de ces penseurs arabes, si peu connus aujourd’hui, interprétés par des comédien-ne-s.

Télécharger le programme des séances 2022-2023 en pdf

22-26 Août 2022 – XVe Congrès International de la SIEPM : “La pensée radicale au Moyen Âge/Radical Thinking in the Middle Ages”

XVe Congrès International de la

Société Internationale pour l’Étude de la Philosophie Médiévale

La pensée radical au Moyen Âge/Radical Thinking in the Middle Ages

22-26 Août 2022 – Paris – Campus Condorcet

Is there something like a radical thought in the Middle Ages? The many expressions that make use of the idea of radicality in the history of philosophy (l’origine radicale des choses, radical evil, Radical Enlightenment, radical democracy, etc.) raise the question of whether this concept is relevant to the Middle Ages. The aim of the colloquium is to investigate the many ways of using the word and the many ways of resorting to radicality itself. This will allow to set forth the nature and conditions of a medieval radical thought, in all geographical, cultural and religious areas and in all languages (Latin, Greek, Arabic, Hebrew).

Philosophy has periodically pretended to go back to the roots (radices) of things, to reach their foundation or attain their purest form. An example immediately comes to mind: the radical Parisian Aristotelianism of the late thirteenth century. However, the difficulties raised by the labels ascribed to this group of arts masters are well known. In this case at least, radicalism is not so much a sign of excess as a sign of restraint caused by the desire to be as true as possible to a certain doctrine, theory or philosophical option by returning to its source, namely Aristotle, through his Arabic commentators.

Besides the quest for foundations, philosophy may also be radical in its method when it refuses any compromise on its principles or basic concepts, be they new or rediscovered. Radicality then comes out as excess, when, pushing a hypothesis, a method or a reasoning to its limits, one turns out backing extreme positions. Radical thought means being intellectually inflexible on principles, breaking away from tradition, innovating, but also upholding extremism. We may therefore reflect on the reactions it triggers: doctrinal conflicts, religious struggles, or condemnations by religious or academic institutions.

The idea is to revisit the history of medieval philosophy looking for any instantiation of radical thought, taking into account not only metaphysical, epistemological, scientific, but also ethical, political or religious debates. Focus could also be, for a more outward perspective, on the social and cultural conditions of emergence of thinkers and movements considered radical. More generally, then, the question will be historiographical: is this label relevant? Was there a radical Middle Ages as there was what has since been called a Radical Enlightenment?

Le site officiel du congrès est accessible ici.

Le programme officiel est disponible et téléchargeable ici.


Attention, les sessions suivantes, initialement programmées vendredi, se tiendront mercredi, de 17h30 à 19h :

Salle / Room 3.08

Aula 8:  Radical Feminism in the Middle Ages
Chair: Catherine König-Pralong
Christian Kaiser: Equality of Women and Men – Traces of a Radical Idea in Medieval Philosophy and Medicine
Ana Rieger Schmidt: Christine de Pizan on Wisdom and Power
David Albertson: Immanence as Exile: Hadewijch as Radical Philosopher of Desire


Salle / Room 3.10
Aula 10: Albert the Great II
            Chair: Alessandro Palazzo
Fiorella Magnano: The Role of the Communes animi conceptiones in Boethius and Albert the Great
Mercedes Rubio: Albert the Great’s Radical Understanding of the Active Intellect

 

 

Date limite 17 Juillet 2022 – 12 bourses doctorales “Autonomy of Heteronomous Texts in Antiquity and the Middle Ages” – Université de Iéna

12 bourses doctorales (65 %, TV-L E13)

“Autonomy of Heteronomous Texts in Antiquity and the Middle Ages”

Université de Iéna Friedrich Schiller

The Research Training Group “Autonomy of Heteronomous Texts in Antiquity and the Middle Ages” researches texts such ascommentaries, paraphrases, compendia, lexica, chronicles, collections, retold novels, and more. Since these and similar texts consciously depend on other texts, we call them ”heteronomous” texts. These works will be studied across genres and disciplines with respect to how they process on various levels (e.g., scholarly, cultural, formal, aesthetic) their pre-texts through selection and actualization and thereby develop their own “autonomy”.

https://www.uni-jena.de/heteronome-texte

Dissertations can be written in either German or English within the following – and possibly even additional – disciplines: Ancient History; Church History; Classical Philology/Greek; Classical Philology/Latin; Medieval German Studies; Medieval History; Medieval Latin and Modern Latin Philology; New Testament; Old Testament; Philosophy (Ancient and Medieval Philosophy; Arabic Philosophy); Roman Law.

Plus d’informations ici, en anglais et en allemand.

 

28-29 Juin – Journée d’études – “Revisiting Medieval Dialectics”

Journée d’études

Revisiting Medieval Dialectics

org. J. Brumberg-Chaumont (CNRS, LEM/EPHE-PSL) et G. F. Walker (University of Gothenburg)

28-29 Juin 2022 – EPHE Sorbonne – salle Gaston Paris (esc. E, étage 1, D064)

 

Tuesday 28th June, morning

9:30-10:45 Laura Castelli (Munich) : Alexander of Aphrodisias and Aristotle’s Topics

Discussion by Zoe McConaughey (Gothenburg/Lille)

11:00-12:15 Barbara Bartocci (Geneva) : Latin medieval dialectics – dialectica docens

Discussion by Joël Biard (Tours, emeritus)

Tuesday 28th June, afternoon

14:15-15:30 Julie Brumberg-Chaumont (PSL/CNRS/LEM) : Disputational theories and practices during the 13th century

Discussion by Rodrigo Guerizoli (Rio de Janeiro)

15:45-17:00 Gustavo Fernández Walker (Gothenburg) : Dialectical premisses, problems and the Medieval quaestio-form

Discussion by Julie Brumberg-Chaumont (PSL/CNRS/LEM)

Wednesday 29th June, morning

9:30-10:45 Ana María Mora-Márquez (Gothenburg) : The Accident as Predicable: The Metaphysics of Argumentation

Discussion by Charles Girard (Geneva)

11:00-12:15 Rodrigo Guerizoli (Rio de Janeiro) : Quidditative and Causal Definitions in John Buridan

Discussion by Gustavo Fernández Walker (Gothenburg)

Wednesday 29th June, afternoon

14:15-15:30 Alexander Lamprakis (Würzburg) : Aristotle’s Topics in the Arabic tradition

Discussion by Seyed Mousavian (Chicago)

15:45-17:00 Yehuda Halper (Ramat Gan) : The Hebrew tradition of Aristotelian dialectics

Discussion by Alexander Lamprakis (Würzburg)

 

 

 

Télécharger le programme en pdf

13 juin 2022 – Séance de séminaire “Intention au Moyen Âge” – A. Robert – Quelques débats médiévaux autour de la mort volontaire

Séminaire Intention au Moyen Âge

Christophe Grellard (EPHE), Corinne Leveleux-Texeira (Université d’Orléans-EPHE), Irène Rosier-Catach (EPHE/CNRS), Raphael Eckert (Université de Strasbourg)

Aurélien Robert (CNRS-Sphère)

“Sur quelques débats médiévaux autour de la mort volontaire (XIIIe-XIVe siècles)”  

Lundi 13 Juin 2022 – 13h-16h – salle 15 de la MSH Raspail (54 boulevard Raspail) – et en visioconférence

Le concept d’intentio est une notion centrale dans la philosophie médiévale. Élaborée dans un cadre noétique et sémantique pour rendre compte de la façon dont l’esprit et le langage se rapportent au monde, il est réinvesti dans le domaine de l’éthique et du droit, où il accompagne les développements de la conscience morale jusqu’au seuil de la Modernité. Le but de ce séminaire interdisciplinaire est de clarifier les étapes de ce développement.

 

Lien Teams

16 juin 2022 – Séance de séminaire – DanteLab – I. Rosier-Catach, E. Brilli, G. Milani

Séance du séminaire “DanteLab”

org.Franco Costantini, Anna Pia Filotico, Manuele Gragnolati, Giuliano Milani

Irène Rosier-Catach (Ephe-Cnrs)

Elisa Brilli (University of Toronto)

Giuliano Milani (Université Gustave Eiffel)

Le De vulgari eloquentia et les rapports entre poésie et politique

Jeudi 16 juin – Centre Universitaire Malesherbes (108 boulevard Malesherbes, 75017) – alle 201 à 14h

Télécharger l'affiche en pdf 
Pour vous inscrire, écrire à apfilotico[aaa]gmail.com ou franco.constantini[aaa]gmail.com