Archives de catégorie : Septembre 2023

27-29 septembre 2023 – Colloque “Littérature vernaculaire et philosophie au Moyen Âge, 1100-1500 (France, Italie et Angleterre)”

Colloque

Littérature vernaculaire et philosophie au Moyen Âge, 1100-1500 (France, Italie et Angleterre)

org. Ch. Grellard (EPHE) et M. Nievergelt (EPHE)

27-28-29 septembre 2023 – EPHE – salle Gaston Paris, Escalier E, 1er étage – 17 rue de la Sorbonne, Paris

Le colloque se propose d’examiner une série de questions récurrentes (théoriques ; pratiques ; méthodologiques ; historiographiques) aussi bien que d’illustrer les différentes approches à cette problématique avec des études de cas spécifiques, principalement dans trois traditions vernaculaires (Française, Italienne, et Anglaise).

Parmi les questions récurrentes se trouvent notamment les points suivants:

  • Qu’entendons-nous par ‘la littérature’ et ‘la philosophie’ en utilisant ces termes pour analyser la période médiévale?
  • Est-ce que la production de la ‘philosophie’ est l’apanage exclusif d’une catégorie d’auteurs professionnels disposant d’une formation bien précise, écrivant en latin dans un contexte institutionnel spécifique, se conformant aux formes textuelles communément associées avec l’éducation formelle et universitaire?
  • Inversement: qu’en est-il des caractéristiques ‘littéraires’ (rhétoriques, stylistiques, expressives, émotives, imaginatives…) qui distinguent les différents types d’écrits philosophiques pendant cette période ?
  • Qu’en est-il des interactions et/ou intersections entre les domaines de la ‘littérature’ et de la ‘philosophie’ ?
  • Quelle est l’incidence d’un contexte spécifique — ou de contextes multiples— sur la définition mouvante de ce que nous appelons par ‘la littérature’ et ‘la philosophie’, ou sur notre compréhension de leur relation, ou de la relation entrede textes spécifiques ?

 

Programme (pdf) :

Mercredi 27 septembre

13:30 – 14h00 Arrivée

14:00 – 14:30: Ouverture du Colloque et Introduction (Christophe Grellard et Marco Nievergelt)

14h30 – 18h30 Session 1 : Ce que la poésie fait à la philosophie

Session 1a : les usages poétiques de la philosophie

14h30 – 16h

  • Mattia Cavagna : Pillole di Filosofia: Vulgarisation et savoir encyclopédique
  • Philip Knox : Thomas Usk and the Auctoritates Aristotelis (Parvi flores): Reading a Philosophical Florilegium in the City of London in the Fourteenth Century

16h – 16h15 : pause

Session 1b : d’un style nouveau en philosophie

16h15 -18h30

  • Nicolette Zeeman : Prosopopoeiac Philosophy
  • Rita Copeland : Vernacular Prose and Philosophical Style
  • Enrico Fenzi : Petrarca: un moderno matrimonio tra poesia e filosofia

Jeudi 28 septembre

9h – 10h30 Session 2 : Ce que la poésie fait à la théologie

  • Valentine Eugène : D’un discours à l’autre : les voyages de parjure entre théologie, fiction, et moralisation
  • Christophe Grellard : Saint-Erkenwald: l’orthodoxie à la limite ?

10h30 – 10h45 : pause

10h45 – 13h Session 3 : La poésie comme philosophie politique

  • Gianluca Briguglia : che tipo di intellettuale è Brunetto Latini ?
  • Mary Franklin Brown : Oath, Song, and the Making of Community in Occitania
  • Daisy Delogu : La figure du « serf » à la fin du Moyen Âge

13h – 14h30 : pause et repas

14h30 – 16h00 Session 4 : Poétiques de la nature

  • Irene Caiazzo : L’Iconographie de Nature artisane dans le Roman de la Rose: sources, variations, et senefiance
  • Kellie Robertson : Nature’s Philosophical Weather
  • Joëlle Ducos : Nature entre tradition rhétorique et philosophie naturelle dans la Fiction du Lyon d’Eustache Deschamps

16h00 – 16h30 : pause

16h30h – 17h30 Keynote Lecture Alastair Minnis : Homo ridens: John de Meun’s humorous philosophy

Vendredi 29 septembre

9h – 12h30 Session 5 : Poétiques du désir

  • Alain Corbellari : La métaphysique sauvage des fabliaux
  • Joëlle Ducos : Nature entre tradition rhétorique et philosophie naturelle dans la Fiction du Lyon d’Eustache Deschamps

10h30 – 11h : pause

11h – 12h30

  • Jonathan Morton : Richard de Fournival’s monstrous offspring: Vernacular philosophical play in responses to the Bestiaire d’amours
  • Marco Nievergelt : Translating and Transplanting Desire: From the ‘Roman de la Rose’ to ‘Reson and Sensualyte’

12h30 – 14h : pause et repas

14h00 – 15h30 Session 6 : Pour une philosophie de la contingence

  • Sonia Gentili : La poésie entre philosophie et contingence: une question de longue durée
  • Johannes Bartuschat : Littérature et philosophie chez Boccace

15h30 – 16h : pause

16h – 17h30

  • Peter Buchanan : Geoffrey Chaucer and the Idea of Contingency
  • Fosca Mariani Zini : La nouvelle comme experimentum sur les possibles.

17h30 – 18h : Discussion finale et clôture

Prière de contacter les organisateurs avant le 22 Septembre pour réserver une place : Christophe Grellard / Marco Nievergelt

7 septembre 2023 – Journée d’études – “L’Hexaemeron de Saint Bonaventure. Nouvelles perspectives”

Journée d’études – 4e rencontre du réseau bonaventurien

L’Hexaëmeron de Saint Bonaventure. Nouvelles perspectives.

org. L. Solignac (ICP, Réseau bonaventurien) & l‘École Franciscaine de Paris

jeudi 7 septembre 2023 – Institut Catholique de Paris et en ligne

Les Conférences sur les six jours de la création occupent une place à part dans l’oeuvre de saint Bonaventure, tant par leurs dimensions et leur forme inhabituelle que par l’aspect testamentaire qu’elles revêtent. Prononcées entre le 9 avril et le 28 mai 1273, un an avant sa mort en plein concile de Lyon, les Collationes ont souvent été perçues comme une ultime et vigoureuse mise en garde du Docteur séraphique contre les périls qui menaçaient l’université de Paris, les frères mineurs et plus généralement l’unité de l’Eglise – bref, comme un texte de pure réaction. Mais une lecture «politique» de l’Hexaëmeron suffit-elle ? La fascination exercée par cette oeuvre difficile d’accès et sa saveur si caractéristique n’indiquent-elles pas la direction d’une autre source d’inspiration ?
Cette journée d’étude a pour but de mettre en valeur la pars construens des Conférences, c’est-à-dire l’ample projet intellectuel et spirituel qui les anime et que le Frère mineur propose sous la forme d’une vaste exhortation à la sagesse unifiée et inachevée, distinguant et embrassant à la fois philosophie et théologie, exégèse et contemplation.

Programme :

9H15
Accueil et introduction par Laure Solignac, (Faculté de Philosophie, ICP)

PARTIE I : LE PROJET DE BONAVENTURE

9H30
« Tel Jacob bénissant ses douze fils : le projet de saint Bonaventure dans l’Hexaëmeron»
Matthieu Bernard (Pontificia Università Gregoriana / UCLY)
10H10
« Hexaemeral dimensions of the plenitudo temporis in the theology of Bonaventure »
Anthony Lajato (Pontificia Università Gregoriana)
10h50 – 11h10 Pause
11H10
« Bonaventura dinanzi all’aristotelismo (e ad Aristotele) »
Letterio Mauro (Università di Genova)
11H50
« La sagesse dans les Collationes in Hexaëmeron »
Matteo Casarotto (Pontificia Università Gregoriana)
12h00 – 14h20 Pause


PARTIE II : LECTURES DE L’HEXAËMERON


14H20
«La Trinité et le monde dans les Collationes in Hexaëmeron »
Matteo Curina (Pontificia Università Gregoriana)
15H00
« Finalità dello Spirito Santo : una lettura della storia di Salvezza a partire dalle Collationes in Hexaëmeron »
Thomas Piolata (Durham University / Pontificia Università Antonianum)
15h40 – 16h00 Pause
16H00
« Hexaëmeron : lettura di un passo »
Andrea di Maio (Pontificia Università Gregoriana)
16H40
« Matematica nell’Hexaëmeron »
Favin Alemaõ (Pontificia Università Gregoriana)
17h20 Conclusion de la journée

Voir l'affiche
Télécharger le programme en pdf
Inscription par mail à cette adresse

 

6-7 septembre 2023 – Journées d’études – “Homo Logicus V”

Journées d’études

Homo Logicus : V

org. J.Brumberg-Chaumont (LEM/EPHE-PSL) et C. König-Pralong (Centre Alexandre Koyré/EHESS)

mercredi 6 et jeudi 7 septembre 2023 – EPHE, Sorbonne – salle Gaston Paris (DO54) et en ligne

Les journées d’étude “Histoire sociale de la logique et anthropologie historique de la logique” sont organisées dans le cadre du projet “Homo Logicus”.

Le point de départ du projet Homo logicus a été la volonté d’ouvrir l’étude de la logique à d’autres horizons que celui de la seule histoire de la philosophie. Hors de ce cadre, elle est susceptible de constituer un objet commun dont l’importance dans les “sociétés de la connaissance” passées et actuelles ne saurait être sous-estimée, au sein de thématiques où peuvent interagir avec profit l’histoire (histoire des sciences, histoire de l’éducation, histoire de la logique et de la philosophie), la sociologie, et l’anthropologie.

Dans cette perspective, s’est imposée la proposition d’étudier la logique comme marqueur anthropologique et d’inviter les spécialistes de diverses disciplines à relire leurs sources et leurs terrains sous un jour nouveau et fédérateur. Après un premier atelier en 2016 intitulé “Homo Logicus, Logic at the edges of humanity, anthropological historical and philosophical approaches” (EUI, Florence), un second atelier a été organisé en 2017, “Homo Logicus II, L’enfance de la Logique/ logiques ‘natives’” (CAK/EHESS, Paris), puis un troisième en 2018, avec une thématique plus large, “Anthropology and Sociology of Logic, Past and Present” (Vichy, congrès “Universal Logic”). L’atelier “Homo Logicus IV”, premier volet des présentes journées d’études a été organisé en juin 2022.

Avec le soutien de : HASTEC, PSL, EHESS, CNRS, LEM, CAK

Télécharger le programme en pdf.
La page de l'événement sur le site du CAK.

Lien de connexion sur Teams