Archives de catégorie : Janvier 2015

9 janv: Séminaire « L’âme et ses puissances » (CESR, Tours)

Séminaire de recherche 2014-2015

« L’âme et ses puissances »

Séance du 9 janvier (10h-16h30)

Matinée : Professeur Paul Bakker (Radboud Universiteit, Nijmegen, Pays-Bas) : « L’âme et ses puissances d’après Henri de Gand et Guillaume d’Ockham ».

Après-midi : suite de la lecture commentée des Questiones de anima de Blaise de Parme. Question II-4. La présentation sera assurée par Véronique Decaix.

Présentation du séminaire (voir):

Le fil conducteur de ces travaux seront l’étude du statut de l’âme et de ses fonctions, de l’animation à l’intellection, en insérant cette question dans la tradition des commentaires sur le Traité de l’âme sans exclure les autres apports qui ont constamment croisé et fécondé cette tradition (platonisme, augustinisme, tradition médicale).

Le fil conducteur sera la question de l’unité : unité des « parties » ou puissances, unité du composé de l’âme et du corps, notamment dans le cas de l’homme. Mais de nombreuses questions pourraient être abordées, de la noétique jusqu’à la théorie de la sensation et aux formes les plus diverses d’union entre corps et esprit dans ce contexte. Un moment important est constitué par le XIVe siècle, où la psychologie comme science de l’âme se déploie pour une large part en étude systématique des processus cognitifs.

L’autre finalité de ce séminaire sera aussi d’offrir un lieu d’échanges et de rencontres en invitant des chercheurs, français ou d’autres pays, qui ont travaillé ou travaillent sur un point particulier de la psychologie médiévale.

Les différentes point abordés sont, sans exclusivité:

– des potentialités aux facultés : qu’est-ce qu’une partie de l’âme (une puissance ? un principe actif ? un accident ?) ; unité de l’âme et diversité des fonctions ; statut des différentes puissances…

– sensation et intellection : polarisation des puissances et tentations dualistes ; sens interne et multiplication des facultés ; statut de la sensation ; de la noétique à la psychologie cognitive…

– corporéité et séparabilité : âme et animation ; le corps comme signe de l’âme (la physionomie) ; les localisations cérébrales ; l’hypothèse matérialiste ; récurrence de l’averroïsme à la Renaissance…

Les journées comprennent une partie centrée sur une conférence, et en partie de lecture des Questions sur l’âme de Blaise de parme.

Le séminaire commencera au printemps 2014 et se poursuivra tout au long de l’année universitaire 2014-2015.

Pour plus d’informations, voir la page personnelle de Joël Biard.

Responsables de l’organisation :

Joël Biard (joel.biard@univ-tours.fr)

Véronique Decaix (veronique.decaix@gmail.com)

Lieu : Centre d’études supérieures de la Renaissance, 59 rue Néricault-Destouches, Tours.

9 janv: Séminaire « Mathématiques arabes » « Mathématiques de la renaissance » (SPHERE)

vendredi 9 Janvier 2015 9:30 – 12:30, salle Kandinsky, 631B
Mathématiques «  arabes  » et Mathématiques à la Renaissance

Mohammed Abattouy (Université Mohamed V, Rabat) 
Un nouveau corpus de mécanique : Les textes de la science arabe des poids et des balances. Tradition textuelle et signification historique.
La naissance de la science des poids dans la tradition arabe médiévale équivaut à un remaniement du paradigme de la mécanique ancienne, qui transforma une partie marginale de la géométrie en une science indépendante. Le nouveau paradigme mécanique s’est traduit sur le plan théorique par l’établissement de rapports étroits entre la science des poids et la philosophie naturelle, mettant un terme ainsi à leur séparation dans l’antiquité, et par l’unification des traitements théoriques des problèmes de l’équilibre avec les informations pratiques sur la construction et l’usage des balances. Une telle transformation s’opéra dans un contexte matériel et social marqué par la quête de la précision des instruments de mesure et la montée en puissance de l’institution de la ḥisba, chargée de l’inspection des marchés et du contrôle des instruments de pesage.
Je caractériserai dans ma communication le remaniement paradigmatique opéré par l’autonomisation de la science des poids et je décrirai les éléments textuels et contextetuels qui l’accompagnèrent. J’aborderai ainsi trois thèmes principaux :
1. La description de la tradition textuelle du corpus arabe de la science des poids (ʿilm al-athqāl), en reconstituant le corpus des textes scientifiques et techniques édités à partir de manuscrits, et dont l’écrasante majorité n’ont jamais été publiés encore ni présentés auparavant comme un corpus unifié. Les textes composant ce corpus, au nombre d’une cinquantaine, couvrent la période de l’activité scientifique dans les pays islamiques entre le IXe et le XIXe siècles. Ce corpus de textes est unifié par un thème commun : le spectre des problèmes théoriques et pratiques liés aux propriétés des balances, leur description et usage, avec un intérêt spécial pour la balance dite romaine, composée d’un fléau calibré, des bras inégaux et un poids curseur.
2. L’interprétation du corpus arabe de la science des poids comme une transformation dans l’histoire de la mécanique. Une telle transformation a été opérée par le biais de la création d’une branche indépendante de la mécanique, la science des poids (ʿilm al-athqāl), qui équivaut à la mécanique théorique centrée autour des débats sur les problèmes de l’équilibre et les propriétés des opérations de pesage. Par conséquent, ‘ilm al-athqāl ne doit plus être confondu avec ‘ilm al-ḥiyal, la branche de la mécanique qui étudie différents types de machines.
3. Il découle d’une telle vision de la signification historique de la science arabe des poids un important résultat : cette tradition scientifique constitue la base historique de la phase suivante de l’histoire de la mécanique, à savoir la tradition latine de la scientia de ponderibus qui émergea dans l’Europe médiévale au XIIIe siècle.

12 janv: Séminaire « History of Logic » (Paul Thom)

12 janvier Session 3 10:00 – 12:30, salle Rothko, 412B

Paul Thom (The University of Sydney)  

  • Ockham’s critique of his realist predecessors, including Kilwardby, on the categories, propositional forms, the syllogism. Nominalism in logic. Ockham’s programme of ‘exposition’ as a method of extending the reach of Aristotelian logic.Ockham and Buridan. The theological context.
    The Logique de Port-Royal and its critique of scholasticism on the categories, propositional forms and the syllogism. Psychologism in logic. Non-formal logic. Methodology.

Description: This seminar is inspired by Graham Priest’s article ‘Can logic be revised ?’ in Penelope Rush (ed.), The Metaphysics of Logic (Cambridge University Press 2014).The seminar will study major reforms to the discipline of logic proposed by Avicenna, William Ockham, the Port-Royal logicians, and some of the German thinkers of the eighteenth and nineteenth centuries. It will focus on the goals of these reforms, and the reasoning which led to their pursuit. These logics will be treated as theoretical constructions, and accordingly we will consider not only historical questions about how and why they arose, but also systematic questions about how successful they were in advancing the understanding of their subject-matter.
Reading for the seminar will include Priest’s article, and selected historical texts.
Séminaire et cours donnés par Pr Paul THOM (The University of Sydney), organisé par A. Hasnaoui.

Séance de 10 :00 à 12 :30 le lundi en salle Rothko (412B).Bâtiment Condorcet, Université Paris Diderot, 4 rue Elsa Morante, 75013 – Paris

15 janv: Journée d’études: Recent research on the Prior Analytics and its Greek, Arabic and Latin reception (SPHERE)

15 janvier 2015, salle Malevitch, 483A
 

Recent research on the Prior Analytics and its Greek, Arabic and Latin reception

Journée organisée par Ahmad Hasnaoui (CNRS, SPHERE) et Paul Thom (The University of Sydney)

  • 10:00–11:00
    Michel Crubellier (Université Lille3)
    A plea for dictum de omni.
  • 11:00–12:00
    Luca Gili (K. U. Leuven)
    Alexander of Aphrodisias and the heterodox dictum de omni et de nullo.

Après-midi :

  • 14:00–15:00 : Riccardo Strobino (Ruhr-Univ. Bochum /Univ. of Cambridge)
    Avicenna on Absolute and Necessity Propositions in Prior and Posterior Analytics.
  • 15:00–16:00
    Christina Thomsen Thörnqvist (Univ. of Gothenburg)
    Some comments on the Anonymus Aurelianensis III.
  • 16:00–17:00
    Paul Thom (Univ. of Sydney)
    Robert Kilwardby’s contribution to the interpretation of the Prior Analytics.

15 janvier: Séminaire « Le principe du Bien » (Centre Léon Robin)

Séminaire doctoral et post-doctoral : « L’héritage philosophique de l’Antiquité », dirigé par Anca Vasiliu (CNRS, Centre Léon Robin).

LE PRINCIPE DU BIEN

15 janvier 2015, 14h30-18h30:  

Sylvain Roux (Univ. de Poitiers) : « Le Bien comme principe chez Plotin et chez Proclus »

Marinela Vlad (Centre A. Dragomir, Bucarest) : « Denys l’Aréopagite et le principe donateur de bien »

Université Paris-Sorbonne, salle des Actes

Le séminaire est consacré à l’analyse des mutations conceptuelles et des transformations des thèmes et des genres, à la transmission des textes philosophiques, ainsi qu’aux modalités de leur étude depuis l’époque de l’Antiquité classique jusqu’à la période médiévale, avec un intérêt particulier pour l’Antiquité tardive, la pensée proto-byzantine (IVe-VIIe s.) et le haut Moyen âge (VIe-IXe s.). L’étude de la réception prend en compte aussi des lectures de l’Antiquité par la philosophie moderne.

Le séminaire est thématique et fonctionne par cycles de deux ans. Le thème en cours, «Le principe du Bien de Platon à Gadamer », a commencé en février 2014 et finira en janvier 2016.

19 janv: Séminaire « L’argumentation scientifique médiévale » (ENS)

Séance du séminaire « L’argumentation médiévale », org. J. Chandelier, Paris VIII et N. Weill-Parot (UPEC) le lundi 19 janvier 2015 (17h-19h)

 

Henri Hugonnard-Roche(CNRS-EPHE) y fera une intervention sur le thème suivant:

« Méthodes d’argumentation et philosophie naturelle
au XIVe siècle »

 

Lieu : La séance a lieu lundi 17 novembre de 17h à 19h, à l’Ecole Normale Supérieure (45 rue d’Ulm, salle d’histoire, escalier D, 2e étage)

Rétrolien: http://argumentationmedievale.wordpress.com

29 janv: séminaire CRHEC « Le monde du savoir au Moyen Age » (UPEC)

La prochaine conférence du séminaire CRHEC « Le monde du savoir au Moyen
Age » aura lieu à l’université Paris-Est Créteil (métro Créteil université)

 le jeudi 29 janvier de 17 h à 18 h 30 (Campus centre, salle i 1 -128):

Cédric Giraud (Université de Lorraine, IUF):

« Platon et le néo-platonisme
dans les cloîtres du XIIe siècle »

1411_Savoir_Moyen_Age_Depliant (1)

30 janv: Cycle de conférences Léon-Robin « Logique et métaphysique chez Aristote »

Cycle de conférences Léon-Robin : logique et métaphysique chez Aristote

30 janvier 2015, 15h-18h, salle des actes

Les Topiques

Tobias Reinhardt (Corpus Christi College, Université d’Oxford), « Further Thoughts on Endoxa in Aristotle’s Topics »

José Miguel Gambra (Université Complutense, Madrid),  « Privation et possession dans les Topiques »

lien: Centre Léon Robin